Une forte surveillance des renégociations de crédits

      Commentaires fermés sur Une forte surveillance des renégociations de crédits

Lundi, durant la présentation annuelle du rapport de l’ACPR, le gouverneur de la ‘Banque de France’ a adressé un message favorable. Il a déclaré que l’Eurosystème a produit un effet favorable au niveau de la solvabilité et de la rentabilité des établissements bancaires de l’Union européenne. Comme preuve, il n’a pas manqué de lister l’augmentation du nombre de crédits, la qualité de crédits, la baisse du coût des émissions de dettes pour les établissements bancaires et l’amélioration de la solvabilité. Il poursuit que les banques dans l’Hexagone ont produit d’excellents résultats l’année dernière. Les 6 plus grandes banques ont accusé des bénéfices nets en hausse de 8%, soit 23.7 milliards d’euros.

Cela dit, le gouverneur a stipulé que les taux bas nuisent à la rentabilité des banques et des assurances. Dans le rapport de l’ACPR, l’homme affirme que les renégociations de crédits sont fortement surveillées.

Une grande prise de risques

Le gouverneur s’interroge aussi sur les exigences des investisseurs en matière de rendement des capitaux engagés. Il souligne que cela devrait être revu à la baisse, car les taux sans risque sont plus faibles qu’avant. Une crainte persiste également : les taux bas pourraient impliquer une grande prise de risques pour les banques afin de préserver leur rentabilité.