Après la communauté de communes, la super communauté voit le jour en Indre et Loire

      Commentaires fermés sur Après la communauté de communes, la super communauté voit le jour en Indre et Loire

La réforme de la carte des régions françaises se poursuit. Prochaine étape obligée : après la communauté de communes, l’on passe à la super communauté, formée ainsi par plusieurs communautés de communes. En Indre et Loire, le projet de la première fusion de 4 d’entre elles attend d’être validé d’ici la fin de l’année.

Bientôt une super communauté de 68 communes en Indre et Loire

La loi Notre ou Nouvelle Organisation Territoriale de la République veut que dans le cadre de la réforme de la carte des Régions françaises, la communauté de communes fasse ensuite place à la super communauté, résultat de la fusion de plusieurs de communautés de communes. L’Indre et Loire devrait connaître la réunion de 4 d’entre de ces collectivités dès le premier trimestre de la nouvelle année. Ces dernières étant le Grand Ligueillois, Loches Développement, Montrésor et la Touraine du Sud. Une première sur ce territoire qui rassemble 20 communautés pour 593 000 habitants, ainsi appelé à accueillir sa super communauté de 68 communes pour 52 000 habitants.

Après deux années de réflexion, la super communauté d’Indre et Loire verra le jour

La mise en place de la première super communauté de communes en Indre et Loire devrait ainsi se concrétiser après deux années de réflexion. Une réalisation qui semble prendre de la vitesse après le vote de la loi NOTRE. Si le préfet du territoire concerné a aussitôt pris connaissance de la feuille de route afférant à ce projet, l’on attend toujours l’avis des conseils municipaux qui devraient s’exprimer avant l’arrivée de la nouvelle année.

Super communauté de communes : la fusion fait la force

Faute de recevoir les donations indispensables de la part de l’Etat en tant que commune rurale de quelques milliers d’habitants, de moins de 15 000 précisément, la fusion des communautés de communes pour devenir une super communauté ainsi plus influente semble une issue obligatoire afin notamment recouvrer les financements sollicités. Toutefois, pour de nombreux, le défi reste intimidant : plusieurs questions concernant justement entre autres la gestion des finances d’une super communauté mérite une meilleure réflexion. Reste aussi que les élus en charge de voter sur ce super projet n’auraient pas été mandatés en ce sens, ce dernier étant méconnu même de leurs électeurs.