Réforme territoriale : la CCSOC en bonne voie vers Cap Calaisis

      Commentaires fermés sur Réforme territoriale : la CCSOC en bonne voie vers Cap Calaisis

Plus qu’une année et la communauté de communes du sud-ouest du Calaisis ou CCSOC va subir la réforme territoriale qui la fera disparaître, pour renaître sous le nom de Cap Calaisis. Et pour l’heure les choses en ce sens vont bon train. Principale prétendante dans ce projet et concurrente des Trois-Pays, l’agglomération de Cap Calaisis s’en réjouit déjà.

Surprise ! Finalement, la CCSOC deviendra Cap Calaisis !

Le revirement de situation auquel l’on se retrouve confronté dans cette affaire a de quoi surprendre : finalement, la communauté de communes du sud-ouest de Calaisis sera dissolue pour devenir Cap Calaisis. Car, si le conseil municipal de Hames-Boucres avait auparavant prôné son union aux Trois-Pays, il a suffi de moins d’un mois à ce dernier pour revoir sa position et exprimé son désir de voir la principale concernée se fusionner avec la communauté d’agglomération de Cap Calaisis. Mais, comment expliquer un tel bouleversement ? Durant cette période, l’ensemble des maires de la CCSOC a eu vent d’informations cruciales, jusque-là méconnues et dont l’intérêt ne pouvait être ignoré dans ce vote. Des données transmises par la présidente de Cap Calaisis elle-même : Natacha Bouchart, soutenue par des vice-présidents et des cadres techniques. Son principal argument qui a réussi à faire changer la direction de la machine : la mobilité des personnes, plus précisément les transports, ainsi que les équipements sportifs et culturels, que la présidente citera comme les principaux atouts de sa communauté d’agglomération, que finalement, 14 maires sur 15 de la CCSOC préfèreraient voir s’unir à la future ex sud-ouest de Calaisis.

Cap Calaisis : un souhait partagé par Fabienne Buccio

La préfète Fabienne Buccio n’aura pas attendu longtemps pour à son tour faire connaître son projet de schéma territorial aux élus de la commission départementale de la coopération intercommunale ou CDCI à Arras, après avoir partagé son souhait de voir la CCSOC s’unir d’une part à Cap Calaisis, à travers Féthun, Les Attaques, Nielles-lès-Calais et Hames-Boucres et d’autre part, s’unir aux Trois-Pays à travers Escalles, Bonningues-lès-Calais, Peuplingues, Pihen-lès-Guînes et Saint-Tricat. Une décision qui au final irait dans le sens des élus, le partage de la CCSOC étant alors respectée.