La CGT mise gros

      Commentaires fermés sur La CGT mise gros

Si la CGT ne gagne plus autant de voix dans les urnes, elle s’attaque désormais au gouvernement. Avec 6 autres organisations, elle invite à une autre journée de manifestations pour exprimer son mécontentement face à la loi Travail. Au cas où elle n’arriverait pas à amasser beaucoup de manifestants, elle prévoit de se mobiliser dans des zones stratégiques comme le blocage de raffineries ou de dépôts d’huiles.

La CGT n’écoute plus le gouvernement

À l’inverse de la FO, la CGT ne veut plus communiquer avec le gouvernement ni le Parlement. Son Secrétaire Général avoue ne plus être en relation avec l’exécutif depuis plus de 2 mois. D’après les observateurs, la CGT est allée beaucoup trop loin et ne peut plus faire machine arrière.

La CGT soumise à une crise interne

Dans cette stratégie, les observateurs constatent une fuite dont l’enjeu est plus important que la loi proposée par la ministre du Travail. Il se peut même que la CGT puisse être contrainte de donner à CFDT le poste de premier syndicat.

Mais outre cela, la CGT ne s’est pas encore remise de la succession (ratée) de Bernard Thibault. 31.3% des adhérents n’ont pas accepté le rapport d’activité de Philippe Martinez. Face à cela, la CGT a opté pour la radicalisation à la place de la refonte doctrinale. Certains observateurs estiment que la CGT souhaite montrer qu’elle est l’unique force d’opposition contre la droite. Ils pensent aussi que la CGT veut faire croire qu’elle est le dernier recours des salariés. Même si ces mouvements risquent de s’estomper progressivement, la CGT aura prouvé qu’elle est une organisation syndicale très résistante, ajoutent-ils.