Fusion des 9 communes du Pays de la Filière : NON

      Commentaires fermés sur Fusion des 9 communes du Pays de la Filière : NON

Dimanche 11 octobre 2015. L’avis des habitants du Pays de la Filière, Haute-Savoie, a été consulté, au sujet du projet de création d’une commune nouvelle, regroupant 9 communes du territoire. Le NON l’emporte : pour l’heure, cette fusion n’est pas souhaitée.

Réforme territoriale : le référendum au Pays de la Filière n’aboutira pas sur une commune nouvelle

Non. Les 9 communes du Pays de la Filière en Haute-Savoie, près d’Annecy, et qui souhaitaient s’unir pour former une commune nouvelle ne verront pas leur désir se réaliser. Du moins pour le moment. Car, l’avis de leurs habitants a été consulté sur la question et la réponse est claire : ces derniers ne veulent pas de cette fusion. Ainsi, Aviernoz, Charvonnex, Evires, Groisy, Les Ollières, Naves-Parmelan, Saint-Martin-Belleville, Thorens-Glières et Villaz, ne pourront pas encore former une seule communauté. Pourtant, la baisse des dotations de l’État sur leurs territoires se poursuit et ces communes pourraient bien trouver en la réforme territoriale une solution salutaire pour le maintien de leur budget. Au total, 17 700 habitants ont été appelés à s’exprimer sur la question via un référendum incontournable, les communes concernées n’ayant pas été parvenues à conclure un accord unanime sur ce projet de fusion.

6894 votants comptés lors du référendum sur la fusion de 9 communes dans le Pays de la Fillière

Au total, 6 894 votants auront pris part à ce référendum, un nombre équivalant à 53 % de la population attendue au scrutin. A elles seules, 2 des communes concernées par ledit projet de fusion auront voté majoritairement NON. Il s’agit de Charvonnex et Groisy. Pour leur part, certaines autres communes telles que Villaz et Saint-Martin-Bellevue n’auront pas atteint leur quorum.

Un OUI à 56 % insuffisant pour valider le projet de la commune nouvelle dans le Pays de la Fillière

Ce référendum a abouti sur un OUI voté à 56 %. Néanmoins, ce projet de fusion dans le Pays de la Filière ne verra pas encore le jour. Pour ce faire, il aurait fallu que ce dernier remporte la majorité absolue des suffrages exprimés dans chacune des 9 communes qui souhaiteraient ainsi former la commune nouvelle. Une loi décrétée par le code général des collectivités territoriales relatif audit projet.